accueil | login | contact
Modules
· Accueil
· Archives
· Articles
· Membre
· Rechercher
· Sondages
· Sujets
· Top 10

A la mémoire de ...

Aaron Ben Attar
Sarah Cario Ben Attar
Mathilde Ben Attar
Yvette Ben Attar
Lazare Cario
Belline Cario
Maurice Ben Attar

Morts à Auschwitz



JE NE VEUX PLUS PARTIR
Vous êtes ici/HISTOIRES(S)/Georges Ben Attar/JE NE VEUX PLUS PARTIR/Page: 2/3

J'apprendrai plus tard que sur les 2500 déportés de Nordhausen que je n'ai pas suivis, ceux qui ont été conduits vers Bergen-Belsen, il n'y aura que 172 rescapés.

Un jour, c'était le mercredi 11 avril 1945, à travers le soupirail, je vois passer des troupes de civils, des gens qui s'en vont puis j'entends chanter deux déportés habillés du costume rayé. Ils déambulent bras dessus, bras dessous. Ils sont soûls. Je sors de ma cave et leur dis : "Ruhe, Ruhe". Ils me répondent : "All sind Kaput, Americaner sind zwei bundert meters." (Ils sont tous morts, les Américains sont à deux cents mètres). A ces mots, j'ai piqué le plus grand sprint de ma vie pour rejoindre les Américains.

Lorsqu'ils m'ont recueilli, ce 11 avril 1945, ils m'ont dirigé vers les hôpitaux de Nordhausen qui se trouvaient à côté du terrain d'aviation. Il y avait environ 5000 personnes à rapatrier. Un numéro nous était attribué par ordre d'arrivée. Je crois que j'avais un numéro dans les 4500. Des STO, des déportés, des soldats blessés se trouvaient là.




Page Précédente Page Précédente (1/3) - Page Suivante (3/3) Page Suivante


Content ©
Accueil | Ajouter un article | Histoire(s) | Rechercher | Liens Web


Tranche de Survie © 2005 AMBA & Helene Ben Attar Fernandez. Tous droits réservés.

Tous les logos et marques sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.PHP-Nuke Copyright © 2005 by Francisco Burzi. PhpNuke est un logiciel libre distribué sous licence GPL.