accueil | login | contact
Modules
· Accueil
· Archives
· Articles
· Membre
· Rechercher
· Sondages
· Sujets
· Top 10

A la mémoire de ...

Aaron Ben Attar
Sarah Cario Ben Attar
Mathilde Ben Attar
Yvette Ben Attar
Lazare Cario
Belline Cario
Maurice Ben Attar

Morts à Auschwitz



Témoignages :

Simone Calef, épouse Georges Ben Attar
La Deportation

" A MON MARI,
En ce cinquantenaire de la libération d'Auschwitz, notre cœur déborde de larmes : qui peut prétendre l'avoir assez grand pour contenir toute l'humiliation, tout le désespoir, toute la souffrance de tant de millions d'âmes disparues si injustement ? La révolte s'ajoute à mon chagrin, quand je pense à mes connaissances nîmoises, à tes chers parents, à tes sœurs superbes, tous partis splendides de santé pour ne plus revenir.

Transmis le 3 May 2005 à 19:25:45 (5981 lectures)
(Suite... | 1179 octets de plus | Score: 4.16)




Témoignages :

Nathalie, Laura et Elodie Munoz, petites-filles de Georges Ben Attar
La Deportation

" C'EST sans doute à cause de cette incapacité à redonner la vie à ces millions de personnes que certains d'entre nous ferment les yeux et n'osent pas croire à la réalité. Dans cette période où l'« Histoire s'écrivait Holocauste », tu as pu, un jour d'avril, échapper au pire. Nous nous réjouissons de fêter avec toi ce qui fut, il y a cinquante ans, le plus beau jour de ta vie.
Grand-père, nous t'aimons. "


Transmis le 3 May 2005 à 19:22:02 (8782 lectures)
(Suite... | Score: 5)



Témoignages :

André Fernandez, époux d'Hélène Fernandez, fils de François Fernandez, résistant cévenol de 1943 à 1945
La Deportation

"D'OMBRES ET DE LUMIERES

II était minuit dans le siècle

Il faisait noir dans cette période de l'histoire. Les uniformes étaient gris et noirs et nombreux. Les lueurs de l'espoir avaient disparu. Le soleil qui s'était levé à l'Est était mort. La lumière et la chaleur qui donnent l'envie de vivre avaient disparu. La neige devait être grise et froide à Auschwitz. Il faisait froid aussi l'hiver 1943 et l'hiver 1944 dans les maquis cévenols. L'envie de vivre, c'était l'envie de survivre, pierre parmi les pierres, ombre parmi les ombres, "une heure obstinément". Des millions ont sombré dans les ténèbres, dans l'indifférence des autres, souvent.

Transmis le 3 May 2005 à 19:20:38 (4227 lectures)
(Suite... | 3125 octets de plus | Score: 5)




Témoignages :

Hélène Ben Attar, épouse Fernandez, fille de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

" CHERCHER LA VERITE ET LA DIRE » (William Reich)
Tout d'abord, un mot pour t'exprimer ce que mon cœur pense de tes années "cauchemar" : je les hais. Mais cette haine inhumaine, je ne la supporte que parce que de l'autre côté de mon cœur existe une grande place pour l'amour : l'amour que j'éprouve pour toi, mon cher papa juif. Nous y voilà. Non, je ne crois pas en Dieu, non, je ne prie pas, mais par combat contre l'injustice sociale et humaine, contre ceux qui me défendent de le dire, je suis juive. C'est aussi ce qui dans ma mémoire me relie à toi, aux tiens et à tous ceux qui sont morts dans les camps d'extermination.


Transmis le 3 May 2005 à 19:16:24 (7650 lectures)
(Suite... | 1876 octets de plus | Score: 4)



Témoignages :

Anael Goetschel, petit-fille de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

"POUR MON PAPY ADORE, Quand je pense à tout ce qui t'est arrivé.., Je pleure. Quand je vois des documentaires à la télé Je pense à toi. Oublions maintenant cet atroce passé Pensons au bonheur. Tournons-nous vers un avenir rempli de paix et de joie... Tout comme toi.


Transmis le 3 May 2005 à 19:13:47 (4153 lectures)
(Suite... | Score: 5)



Témoignages :

G. G., petit-fils de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

"PAPY, Je te promets que ton passage à Auschwitz se racontera de père en fils jusqu'à la fin des temps car c'est à la fois horrible et monstrueux. Il ne faut absolument pas oublier. Que cela ne se reproduise jamais !

Avec tout mon amour

Transmis le 3 May 2005 à 19:10:04 (5969 lectures)
(Suite... | Score: 4.66)



Témoignages :

Jacques Goetschel, époux de Béatrice Ben Attar
La Deportation

"A GEORGES, MON BEAU-PERE,
Quand une vie se heurte à la souffrance qui la ronge et au malheur qui la hante ; quand une pensée se confronte à l'évidence éprouvée de la soumission des hommes ; quand l'âme s'éveille de cette lugubre certitude de l'abandon de l'homme par l'homme ; quand naît la conscience douloureuse de l'injustifié privilège d'avoir survécu à six millions d'âmes, la tâche du souvenir et de la transmission de l'incommunicable apparaît démesurée.

Transmis le 3 May 2005 à 19:08:50 (39876 lectures)
(Suite... | 1519 octets de plus | Score: 3.07)




Témoignages :

Béatrice-Mathilde Ben Attar, épouse Goetschel, fille de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

"TOUT homme sorti d'Auschwitz exige plus que du respect : on ressent en sa présence une infinie humilité. Tu es cet homme. Cependant, tu es, avant tout, mon père, un père qui a su transmettre joie de vivre, enthousiasme et humour, ayant pourtant connu ce terrible univers des camps d'extermination. Pour cela, Papa, au-delà de l'amour que je te porte, j'ai à ton égard un profond sentiment d'admiration et de reconnaissance, je reste étonnée devant ta bonne humeur.


Transmis le 3 May 2005 à 19:08:08 (4855 lectures)
(Suite... | 1646 octets de plus | Score: 5)



Témoignages :

Fabrice-Yves Ben Attar, fils de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

"LETTRE OUVERTE AU MATRICULE 156977
Il y a cinquante ans, tu renaissais à la vie après dix-huit longs mois de souffrance quotidienne, de faim tenace et de froid mordant. Pourtant, ni les humiliations répétées, ni la haine idéologique n'ont jamais réussi à t'enlever ta dignité d'homme. Combien de fois dans notre enfance, nous as-tu raconté cette nuit de 1943 où, cachés avec ta famille dans le grenier, vous vous êtes fait "cueillir par la Gestapo" ? Puis le voyage, interminable, et enfin l'arrivée à l'autre bout de l'Europe, dans ce lugubre camp d'Auschwitz, à l'entrée duquel pérorait par cynisme l'insultante, la sinistre devise : "ARBEITMACHTFREI".


Transmis le 3 May 2005 à 19:03:22 (4553 lectures)
(Suite... | 6704 octets de plus | Score: 3.8)



Témoignages :

Rivka Ben Attar, petite-fille de Georges Ben Attar et Simone Calef
La Deportation

"PAPY
Pour moi, c'était difficile de comprendre ce qu'il s'est passé à Auschwitz. Et parce que je n'ai jamais osé te le demander, j'ai commencé à lire des livres, à regarder des films, à parler aux gens pour m'instruire sur l'Holocauste. Papy, je voulais sentir et comprendre ce que toi tu sentais à Auschwitz. Mais parce que je n'ai pas vécu comme toi, je ne peux jamais comprendre complètement. Heureusement il y a toujours Mamy à côté de toi.


Transmis le 3 May 2005 à 19:00:00 (11122 lectures)
(Suite... | 1084 octets de plus | Score: 5)



Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Code de sécurité: Code de sécurité
Taper le code de sécurité

Vous n'avez pas encore de compte ?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous pouvez modifier la disposition des commentaires et ajouter vos témoignages

Articles archivés
25, May Wednesday
· Catherine Izard, épouse Thierry Ben Attar
· Thierry-Aaron Ben Attar, fils de Georges Ben Attar et Simone Calef
· Monique-Sarah Ben Attar, épouse Munoz, fille de Georges Ben Attar et Simone Calef

Accueil | Ajouter un article | Histoire(s) | Rechercher | Liens Web


Tranche de Survie © 2005 AMBA & Helene Ben Attar Fernandez. Tous droits réservés.

Tous les logos et marques sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs.PHP-Nuke Copyright © 2005 by Francisco Burzi. PhpNuke est un logiciel libre distribué sous licence GPL.